« La hausse du niveau de vie et de prospérité à l’échelle internationale se fait à un coût « dévastateur » pour la planète, conclut un nouveau rapport scientifique qui critique sans détour l’omniprésence de la croissance du PIB dans le discours économique et qui prévient que le déclin de la biodiversité représente une menace directe pour notre qualité de vie. » Le Devoir. 

Pour lire le rapport en question cliquez ici

Pour lire l’article du Devoir cliquez ici.