«L’apparent parti pris du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) en faveur de la vocation industrielle des forêts laisse à penser que les autres dimensions de l’aménagement forestier sont négligées. Pour rétablir la confiance du public, l’établissement d’une contrepartie indépendante du ministère est nécessaire.» Extrait de la lettre signée par 67 scientifiques.

Pour lire la lettre ouverte au complet, publiée dans Le Devoir cliquez ici